Interview de Gilles Tyssier

04 October 2014

       "La data est notre cœur de métier."

 

Directeur Data chez Kompass, Gilles Tyssier revient sur les nouveaux développements de la base de données Kompass, ainsi que sur les moyens mis en œuvre pour en assurer la qualité, parmi lesquels une mise à jour des données en temps réel.

 

Gilles Tyssier, pouvez-vous nous résumer votre parcours ?

Gilles Tyssier : J’ai commencé par le terrain. Dès ma sortie d’ESC (Ecole Supérieure de Commerce), je suis devenu commercial chez Yoplait Candia en Rhône-Alpes. A 25 ans, j’ai intégré Kompass, en charge des ventes pour la Haute-Savoie. Puis on m’a confié l’équipe de la Base de Données et le centre d’appel. Par la suite, j’ai pris la direction de la production pour la France, la Belgique et l’Espagne, et depuis cinq ans, pour l'ensemble des 70 pays où Kompass est présent.

 

Etre un commercial à la production, cela présente des avantages ?

G.T. : J’en suis persuadé. A mon avis, être un bon commercial, c’est assumer doublement ses responsabilités, vis-à-vis de la société qui vous emploie, bien sûr, et aussi vis-à-vis des clients qui vous font confiance. Il faut assurer une qualité de service irréprochable et se tenir toujours à la disposition des entreprises. Chez les commerciaux, bien avant que je passe à la production, on m’avait surnommé « Monsieur Qualité » !

 

Qu’est-ce qui a changé chez Kompass au cours de ces dernières années ?

G.T. : Notre offre s’est transformée mais notre métier est resté le même. Il y a peu, notre activité principale résidait dans la publicité, quand bien même notre cœur de métier est lié à la base de données. Aujourd’hui, notre offre et notre métier coïncident, à travers les multiples utilisations de la data commerciale.

La couverture de notre base a changé également. Il y a six ans, elle ne recensait que 150 000 entreprises et aujourd’hui, près de 6 millions d’établissements actifs en France, sachant que les auto-entrepreneurs et les SCI n’y sont pas référencés. En l’espèce, 300 000 entreprises constituent le cœur de la base, comme elles font l’objet d’une étude en profondeur. Leurs données sont collectées à la source et mises à jour en permanence.

 

Avec un tel développement, comment assure t-on cette qualité qui vous est chère ?

G.T. : Pour le cœur de la base, nous sélectionnons les entreprises en associant le code NAF à leur taille.

Les informations à leur sujet sont ensuite collectées à la source, via un appel téléphonique de dix minutes en moyenne. Une fois par an, toutes leurs données sont actualisées, à savoir leur description, leur place dans la nomenclature, le nom des dirigeants opérationnels… Ces données sont également croisées et enrichies avec les bases INSEE dont Kompass est partenaire, et avec les fichiers des procédures collectives.

 

Quelles sont les nouveautés de Kompass.com pour 2014 ?

G.T. : Nous avons revu certaines de nos offres en profondeur. Avec le module « web présence » qui s’appuie sur le système de « crowd sourcing », nous fournissons un accès gratuit aux entreprises qui peuvent désormais enrichir la base de données en y entrant elles-mêmes leurs propres informations. Nous en vérifions l’exactitude et elles se retrouvent publiées dans les 48 heures.

On peut également effectuer une recherche gratuite dans la base de données avec quelques critères. Mais une fois abonné à l’outil Easybusiness, on a accès à 50 critères de sélection, au nom de tous les dirigeants opérationnels et aux données financières des entreprises.

Avec l’offre Visibilité, on peut non seulement renseigner des informations de base sur sa société, mais aussi inclure de façon illimitée des actualités, des fiches produits, mettre en ligne des vidéos.

Entre autres innovations, nous prévoyons pour 2014 d’intégrer quotidiennement dans la base chaque nouvelle entreprise et de les historiser toutes.

 

Et s’il fallait résumer les atouts de Kompass qui font la différence aujourd’hui ?

G.T. : J’en distingue au moins trois :

La présence des dirigeants opérationnels (non statutaires) dans la base de données. Elle constitue une richesse sans équivalent, avec en moyenne quatre noms par entreprise, voire 100 et davantage pour les plus grandes!

Les e-mails nominatifs et leur mise à jour constante. Pour la France, nous disposons de 400 000 e-mails, soit l’adresse d’un dirigeant opérationnel sur deux. Pour en garantir la fraîcheur, ces e-mails sont testés par un système de « ping » tous les trois jours. Les « hard bounces » (adresses en erreur) qui nous reviennent, sont immédiatement corrigés par appel direct.

Notre nomenclature qui constitue en quelque sorte le squelette de la base. Elle comprend 55 000 produits et services et établit un distinguo entre fabricants et distributeurs. C’est une grande force, particulièrement au niveau mondial, comme il n’existe pas de code NAF international. Kompass possède la seule nomenclature d’activités d’une telle précision, en 26 langues !

  • facebook
  • linkedin
  • twitter